Islande Découverte de l'Islande

Lac Myvatn montagne de Námafjall
Liberté
Notes clients
(12 Notes)
10 jours et 9 nuits du 20 juin au 25 août
Recevoir la
fiche technique
À partir
de
1 645 €
Code voyage : CCTI10A
Réserver

Votre voyage en Islande

Les points forts
Quatre jours à Landmannalaugar : une eau à 38°C sans modération après la rando
Concentré des sites essentiels de l'Islande du sud
Voyage à la fois inoubliable et accessible
Accueil personnalisé à l'aéroport
ActivitéRandonnée pédestre
TypeSemi-itinérante
NiveauNiveau 3 : modéré
ConfortBasique

L'Islande évoque un bout de lune échoué sur terre. Déserts de pierre, de lave, de cendre et de glace, fjords encaissés et hauts plateaux inhabités, toundra rase et espaces quasiment dépourvus de végétation, le tout baigné d'une gamme infinie de lumières. Lors de ce voyage, vous découvrez les principaux hauts lieux du pays que sont le Cercle d'Or, Landmannalaugar, le Parc National de Skaftafell et le lagon aux icebergs de Jökulsarlon.

Recevoir la fiche technique
*Champs obligatoires

Dates et prix

 Tarifs
2 à 6 personnes1645 €

Tarifs indiqués par personne

Option disponible : 
> Chambre et tente individuelle (obligatoire pour les personnes seules)

LE PRIX COMPREND :

- 3 nuits en guesthouse en chambre double avec petit-déjeuner, sanitaires à l´étage
- 6 nuits en camping (1 tente pour deux, matelas autogonflants fournis)
- Un kit pour préparer les repas dans les formules sous tente (vaisselle, ustensiles, réchaud, popote, thermos, etc...)
- La nourriture du déjeuner pique-nique du jour 3 au déjeuner pique-nique du jour 9. Dîners essentiellement à base lyophilisé. Ravitaillement prévu le jour 6 à Skaftafell
- Le transfert aller-retour entre l´aéroport de Keflavík et l´hébergement à Reykjavík
- Le Carnet de Route, 1 exemplaire par dossier d'inscription
- Le transport en bus de lignes régulières entre Reykjavík et Landmannalaugar
- Le transport en bus de lignes régulières entre Landmannalaugar et Skaftafell
- Le transport en bus de lignes régulières entre Skaftafell et Reykjavík
- L'aller-retour Skafafell-Jökulsarlon en bus de lignes régulières
- L'excursion «cercle d'or», le jour 2 ou 9, accompagnement anglophone en général, mais disponible en français certains jours, nous consulter

LE PRIX NE COMPREND PAS :

- Tous les repas à Reykjavík et lors de l'excursion Cercle d'Or
- Toute prestation non mentionnée dans la rubrique "le prix comprend"
- Les sacs de couchage - location : 67 € par personne
- L'assurance
- Les frais d'inscription

Votre itinéraire

Faites défiler les jours verticalement pour découvrir le programme complet de votre séjour.
Jour 1/10
KEFLAVÍK - REYKJAVÍK
Jour 2/10
LE CERCLE D'OR : THINGVELLIR, GEYSIR, GULLFOSS
Jour 3/10
REYKJAVÍK - LANDMANNALAUGAR
Jour 4/10
LANDMANNALAUGAR
Jour 5/10
LANDMANNALAUGAR
Jour 6/10
LANDMANNALAUGAR - ELDGJA - SKAFTAFELL
Jour 7/10
PARC NATIONAL DE SKAFTAFELL
Jour 8/10
LAGON GLACIAIRE DE JÖKULSARLON
Jour 9/10
SKAFTAFELL - REYKJAVIK
Jour 10/10
REYKJAVIK - KEFLAVIK

Jour 1  |  KEFLAVÍK - REYKJAVÍK

Accueil à l´aéroport et transfert collectif à Reykjavík.

Transfert : en taxi de 55 km.

Hébergement - repas : Dîner libre et installation pour 2 nuits en guesthouse en chambre avec sanitaires à partager.

Jour 2  |  LE CERCLE D'OR : THINGVELLIR, GEYSIR, GULLFOSS

De Reykjavík, en bus d´excursions (accompagnement anglophone en général, parfois francophone selon les dates, nous consulter), le cap est mis sur le parc national de Thingvellir et son lac Thingvallavatn, plus grand lac naturel de l´île. Ce vaste bassin d´effondrement est accolé à une faille de plusieurs kilomètres de long. Balade dans la faille et découverte de l'histoire et la géologie du site. Par des plateaux désolés jusqu´à Geysir pour y découvrir le geyser Strokkur, réglé comme un métronome et Gullfoss, l´une des chutes d´eau les plus puissantes de l´île. Retour à Reykjavík en fin de journée.

Transfert : en bus de 260 km.

Variante : Pour des questions de disponibilités dans les hébergements le jour 2 peut être décalé en fin de voyage avec aménagement du jour 1.

Jour 3  |  REYKJAVÍK - LANDMANNALAUGAR

Rendez-vous à la gare routière de Reykjavik et départ en bus de lignes régulières à destination de Landmannalaugar. Traversée d´une vaste plaine, qui portent les derniers signes de la campagne islandaise avant les hautes terres inhabitées. En quelques kilomètres à peine vous vous retrouvez dans les vastes étendues de cendre et de lave noires et déchiquetées des environs du strato volcan Hekla, considéré au Moyen-Âge comme une des entrées de l´enfer. Une toundra inattendue succède aux environs de Hekla, ne laissant encore rien présager des massifs multicolores de Landmannalaugar. Au fur et à mesure qu´on s´approche du lieu d´étape les montagnes sont de plus en plus colorées. Arrivée en fin de matinée et reste de la journée passée à randonner. Ascension de Bláhnúkur, histoire de se mettre en jambes, avant de traverser une épaisse coulée de lave. Bain dans une délicieuse source chaude.

Transfert : en bus de 180 km.

Hébergement - repas : Installation pour 3 nuits.

Jour 4  |  LANDMANNALAUGAR

Journée de randonnée dans des paysages qui comptent parmi les plus sauvages du rift volcanique actif, au sein d´un massif de montagnes multicolores en forme de pains de sucre. Ascension des plateaux de Hrafntinnusker, restes d´une caldeira, vaste volcan effondré dont les bords sont aujourd'hui érodés. Couleurs pastels, marmites bouillonnante en veux-tu en voilà et impressions d´ailleurs irréfutables occupent une journée passée entre le feu et la glace. Retour à Landmannalaugar en fin de journée.

Jour 5  |  LANDMANNALAUGAR

Nouvelle journée de randonnée dans les massifs multicolores aux formes de pain de sucre. Traversée d´un fond de vallée couvert de lignaigrette avant de prendre une crête qui permet de jouir d´une des plus belles vues aériennes de l´île sur les hautes terres inhabitées. Retour en passant par le lac de Fróstastadavatn.

Jour 6  |  LANDMANNALAUGAR - ELDGJA - SKAFTAFELL

Dernière matinée de randonnée sur ce site d'exception. Départ dans l'après-midi en direction de Skaftafell. Par une piste étonnante dans des paysages d'un autre monde, vous rejoignez la faille éruptive d'Eldgja. Le bus s'y arrête une heure vous donnant la possibilité d'aller voir la cascade qui s'y cache. Arrivée au Parc National de Skaftafell en fin de journée.

Transfert : en bus de 170 km.

Hébergement - repas : Installation pour 3 nuits.

Jour 7  |  PARC NATIONAL DE SKAFTAFELL

durée d'activitéenviron 6 h

Journée de randonnée dans le parc national, en direction de la cascade de Svartifoss aux régulières orgues basaltiques, puis plus haut vers les plateaux et jusqu'au col des aiguilles de Kristinartindar. L'ascension finale du sommet est réservée aux randonneurs expérimentés au pied sûr. Retour en longeant inlassablement la langue glacière de Skaftafellsjökull, en admirant les replis et crevasses. Arrivée au point de vue deSjornarnipa, puis retour au campement par un sentier bucolique à travers une petite forêt de bouleaux. Alternative en cas de mauvais temps: randonnée dans la vallée de Morsardalur.

Jour 8  |  LAGON GLACIAIRE DE JÖKULSARLON

durée d'activitéenviron 4 h

Transfert dans la matinée pour rejoindre le lagon de Jökulsarlon. Balade le long du lagon pour admirer les icebergs sous toutes leurs coutures et tenter d'apercevoir un ou deux phoques, marcher en direction de cette immense langue glaciaire. Possibilité également de rejoindre le bord de mer tout proche où les petits icebergs viennent s'échouer avec les vagues. Transfert retour dans l'après-midi vers Skaftafell.

Transfert : en bus (environ 2 h)

Jour 9  |  SKAFTAFELL - REYKJAVIK

Dernière matinée de randonnée sur ce site. Possibilité de s'approcher de la langue glaciaire de Skaftafellsjökull. En début d'après-midi, le cap est mis sur la capitale en bus de lignes régulières. Remise du matériel.

Transfert : en bus de 330 km.

Hébergement - repas : Dîner libre et nuit en guesthouse.

Jour 10  |  REYKJAVIK - KEFLAVIK

Transfert matinal à l'aéroport de Keflavik.

Transfert : en taxi de 55 km.

Avec notre correspondant local, nous pouvons vous proposer de nombreux programmes sur mesure vers des sites comme les îles Vestmann, la vallée de Thorsmörk, la péninsule de Snaefellsnes et les fjords de l'Ouest, dans différents niveaux de conforts.

Départs :
Du 20 juin au 25 août

Hébergement :
Les nuits à Reykjavik, au nombre de 3, sont en guesthouse, en chambre de 2 avec sanitaires à partager.
Toutes les nuits en dehors de Reykjavik sont en camping (tente fournies montées et démontées par vos soins). Surclassement en refuge possible sur demande, mais disponibilités limitées et attention, au Parc National de Skaftafell, le refuge est à 1 km de l'arrêt de bus, distance à parcourir avec vos bagages !
Tente igloo avec matelas autogonflants fournis par notre correspondant à Reykjavík ainsi qu´une petite glacière comprenant un brûleur, 2 cartouches de gaz, des couverts, une planche à découper, un couteau de cuisine, des assiettes, des gobelets, 1 thermos, un petit saladier, une petite louche, une cuillière en bois, un ouvre-boîte, une brosse pour faire la vaisselle, du produit vaisselle, des allumettes, des sacs plastiques-poubelles et pique-nique, 2 tabourets de camping.

Possibilité en option de chambre et tente individuelle, soumis à disponibilité.

Repas :
3 petits-déjeuners inclus à Reykjavík.
La nourriture du déjeuner pique-nique du jour 3 au déjeuner pique-nique du jour 9 est incluse dans le forfait. Dîners essentiellement à base de lyophilisé. Ravitaillement prévu le jour 6 à Skatafell.

Nombre de jours d'activité : 8 jours de rando

Niveau : Niveau technique : les randonnées proposées ne présentent aucune difficulté technique et sont abordables à toute personne en bonne forme physique. La marche se fait le plus souvent sur sentiers toutefois plus ou moins bien balisés mais nous avons aussi sélectionné quelques portions hors sentier, sans souci de navigation à une seule condition : que le brouillard ne se mêle pas de la partie. Soyez prudent et tout ira bien. Prenez toujours avec vous des vêtements chauds, un thermos avec de l´eau chaude et quelques vivres de course. Dans la plupart des sites spécialement sélectionnés pour vous par nos soins il sera possible de signaler votre présence à un gardien de parc ou de refuge.

Climat : En un mot comme en cent, le climat est tout simplement imprévisible. Les Islandais le disent eux-mêmes, "si vous n´êtes pas content du temps, attendez cinq minutes". Les quatre saisons dans la journée ne sont pas rares. Des microclimats, il y en a en pagaille, et il y a fort à parier que vous aurez votre lot de tous les temps inimaginables. Tordons le cou aux idées reçues : certes il peut y avoir de sérieux coups de tabac, position insulaire oblige, mais il peut faire aussi très beau temps sans que cela soit pour autant exceptionnel. C´est plutôt la transition subite de l´un à l´autre qui peut surprendre les novices, et même ceux qui y vivent. Un bon conseil, suivez bien nos conseils dans la liste d´équipement. Un homme averti en vaut deux. Et tout ceci est valable pour le court été sub-polaire car en hiver bon nombre de routes et pistes que vous allez emprunter sont tout simplement inaccessibles. Statistiquement les mois de juin et juillet sont moins pluvieux que le mois d´août... mais ce ne sont là que des statistiques. Ce qui est par contre certain c´est que la nuit est absente de la mi-mai à la mi-juillet et que les aurores boréales sont visibles à partir du 20 août environ.

Vols réguliers quotidiens depuis Paris sur Icelandair. Possibilité de vols low cost avec Transavia et WOW Air. Nous consulter.

1 - Politique générale
C'est une île de glaces, environ 10% du territoire est recouvert de glaciers. Les paysages sont troués de geysers. L'eau chaude, qui abonde sous la terre, surgit en surface. Les côtes sud-est et nord-ouest de l'île sont déchirées par des fjörds, où sont installées villes et villages de pêcheurs. Les rivières glaciaires, qui descendent de la montagne vers la mer, ont modelé des canyons. Les terres intérieures, les «Hautes terres d'Islande», inhospitalières, sont désertes. L'île est pauvre en végétation. La forêt, exploitée par les colons, est réduite à une peau de chagrin. L'Islande, terre basaltique émergée, soumise à une forte érosion glaciaire, offre une mosaïque de paysages.

2 - Industrie d'aluminium
Très tôt, le pays a misé sur les énergies renouvelables, aujourd'hui 70% de la consommation domestique. Près de 90 % des maisons d'Islande sont chauffées grâce à la géothermie. Puis, le gouvernement a développé l'hydroélectricité. Pour doper une économie associée à la mer et à ses ressources, il a parié sur cette énergie produite sur place pour attirer une industrie importée, l'aluminium, très gourmande en électricité. En 2005, l'aluminium absorbe pratiquement la moitié de l'électricité islandaise, d'origine hydroélectrique, 80%, et géothermique, 20%. Aujourd'hui les industries projettent d'ouvrir de nouveaux sites mais rencontrent une opposition des écologistes. Mais ces derniers craignent que les politiques deviennent en faveur de ces projets pour relancer l'économie.

3 - Chasse à la baleine
L'Islande s'est toujours montrée ambivalente par rapport au moratoire adopté en 1986 interdisant la chasse à la baleine à des fins commerciales. Il a fallu quatre ans après son adoption, pour que Reykjavik s'engage à arrêter la chasse commerciale et scientifique. Puis, après avoir quitté la CIB en 1992, le gouvernement islandais avait à nouveau rejoint la Commission internationale baleinière en 2002, en promettant de respecter le moratoire. Depuis 2003, il avait repris la chasse en déclarant alors mener, à l'instar du Japon, «un programme scientifique de chasse à la baleine». En 2007, l'Islande déclarait ne plus avoir d'intérêt à la chasse à la baleine mais les pêcheurs auraient repris l'activité en 2008.

Vêtements :
La liste qui suit est EXHAUSTIVE et répondra avant tout à ceux qui choisiront la formule camping. Les personnes préférant la formule en nuit + petit-déjeuner pourront bien entendu l´adapter à leur cas.

Une règle d'or, prévoir des vêtements qui sèchent rapidement.

Règles numéro 1, 2 et 3 : PAS DE COTON.
Le coton est certainement une fibre extraordinaire de par ses effets climatisant, car il capture beaucoup d'humidité et demande à votre corps de grandes quantités de chaleur pour la faire s'évaporer. Ici à 64° de latitude nord, d'autres facteurs se chargent de contrôler notre surchauffe, parfois bien au delà de nos espérances...Préférez donc la laine, la soie, et les fibres synthétiques, qui vous aideront à rester au sec et au chaud autant que possible !
Surtout, n'oubliez pas de prendre avec vous :
- Pièce maîtresse de votre équipement : un sac de couchage chaud (confort -15°C formule sous tente, autour de 0°C en refuge).
- Un ou deux maillots de corps en fibres" techniques", qui évacuent la transpiration et restent secs contre la peau. Si vous ne supportez pas le synthétique, essayez la laine douce ou la soie. En tous cas : une sous-couche chaude.
- Des sous-vêtements longs, un haut et un bas. Même chose que ci-dessus.
- Des chaussettes de laine épaisses. Les vendeurs d'équipement de sport vous regarderont comme sorti tout droit de l'âge de pierre, laissez les ricaner et faites comme les Islandais qui, somme toute, sont peut-être mieux placés pour le savoir.
- Une veste en fibre polaire à enfiler pendant les nombreuses poses de la journée. Pensez toujours à vous couvrir avant d'avoir froid.
- Un gros pull de laine à enfiler sous la polaire le soir au campement. Là aussi, habillez vous dès votre arrivée et montez la tente ensuite... (selon météo du moment).
- Un pantalon de randonnée en toile synthétique légère. L'idéal est un modèle convertible en shorts. Eh oui, ca peut servir ! Si le bas se serre et fait office de guêtres, c'est encore mieux.
- Un bonnet de laine assez épais pour couper le vent efficacement, doublé sur les oreilles. Rappelez vous que c'est par la tête et la nuque que se font 90% des pertes de chaleur d'une personne découverte. Une cagoule est aussi une bonne idée car elle reste autour du cou et ne se perd pas.
- Des gants ou des moufles de laine, non pas qu'il fasse très froid en Islande l'été, mais un vent de 50 km/h par +5°C équivaut à -12°C par temps calme. Le pays ne manque pas de vent.
- Une tenue étanche et respirante haut et bas. Pas de K-way ou de ciré, ceux ci s'apparentent plutôt à des bains turcs portatifs lorsque la marche s'intensifie. Choisissez un ensemble veste et salopette en Gore Tex, Dermizax, Micropore, quelque chose de sérieux qui vous dure quelques années. Adeptes du poncho, vérifiez qu'il se ficelle bien par le bas sinon le vent risque de le déchirer.
- Une paire de bonnes chaussures de randonnée, solides, avec bonne tenue de cheville, et imperméables. Si vous comptez acheter, cherchez un modèle cuir avec semelle Vibram et rebord de protection sur les orteils. Cirez les bien avant de les sécher, sinon elles se craquellent. Pensez à "casser" les chaussures neuves et refaire celles qui sont restées au placard, sinon gare aux ampoules !
- Des chaussons de planche à voile pour traverser les rivières. Si vous tenez à le faire en sandales, vérifiez qu'elles s'attachent solidement, les rivières aussi cherchent à prélever leur impôt...
- Un maillot de bain... en Islande il y a l'eau courante à tous les étages, mais surtout, il y a des sources d'eau chaude (Landmannalaugar).

Matériel divers :
- Pièce maîtresse de votre équipement : un sac de couchage chaud (confort -15° formule sous tente, autour de 0 en refuge) Possibilité de location sur place (réservation obligatoire à l'inscription 44 € par personne).
- Une serviette de bain, petite et de préférence synthétique
- Une trousse de toilette réduite
- Des lunettes de soleil, de la crème solaire, visage et lèvres
- Une gourde 1 L ou toute bouteille plastique "indestructible"
- Un couteau de poche
- Des sacs plastiques (type sac poubelle épais) pour protéger vos affaires dans le sac
- Du papier hygiénique et un briquet pour le brûler une fois utilisé
- Du fil, une aiguille, de la ficelle. Pour les capes de pluie, de la colle forte
- Une boussole - indispensable !!!!

Et éventuellement :
- Lampe de poche ou frontale (à partir du mois d'août)
- Un appareil photo et/ou une caméra. Prévoyez beaucoup de pellicule, la montagne est belle !
- Une paire de jumelles pour observer les oiseaux de mai à mi-août
- Une petite loupe pour les botanistes
- Une paire de bâtons télescopiques, pour les adeptes

Bagages :
Vous conditionnerez vos principaux bagages dans un sac souple type «polochon» ou marin de 80 à 100 L et les affaires personnelles et nécessaires durant la journée, dans un petit sac à dos de 30 à 40 L.
Rappel : nous vous remettrons selon la formule retenue du matériel au départ de votre randonnée. Ne vous munissez pas d´effets inutiles.

Extension de séjour :
Poursuivre vers Thorsmörk, les îles Vestmann ou les fjords du nord-ouest. Nous consulter.

Voyagez sur mesure

Vous êtes un CE, une famille, un grand groupe ? Nous pouvons personnaliser votre voyage selon votre rythme et vos envies. Un conseiller Chamina Voyages établira un devis personnalisé.

Contactez-nous