Chamina Voyages
BROCHURES | NOUS CONTACTER | NEWSLETTER | ESPACE CLIENT |  MA SÉLECTION (0)
04 66 69 00 44
HOME
RECHERCHE RAPIDE
> Reconnaître la faune des montagnes en randonnée

Reconnaître la faune des montagnes en randonnée

Belle photo des AlpesRenard roux croisé dans les AlpesLe mouflon croisé en randonnée en montagneQuelques chamois croisés en randonnéeLe bouquetin : capriné aux immenses cornes à bosses

Reconnaître la faune des montagnes en randonnée

Bien-être, dépassement de soi, et paysages exceptionnels… la randonnée en montagne c’est tout cela à la fois, mais bien plus encore. Habitées par de nombreuses espèces animales, les montagnes françaises attirent tous les grands amoureux de la vie sauvage. Avant de vous lancer dans une rando nature vers les sommets, apprenez à connaître et à reconnaître cette faune si particulière. Car il se pourrait qu’avec un peu de chance, vous puissiez faire de jolies rencontres au cours de l’une de vos balades. A vos jumelles !

L’aigle royal : le maître du ciel de montagne

Impressionnant par sa taille (de deux mètres ailes ouvertes), qui fait de lui le plus grand des aigles d’Europe, l’aigle royal niche quant à lui au sommet des Pyrénées, des Alpes et des montagnes de Corse. Il a récemment fait son retour dans le Massif central, d’où il fut chassé entre 1820 et 1970. C’est dans les parois rocheuses ou dans certains arbres comme le sapin ou le pin qu’il nidifie.

La marmotte : chouchoute des randonneurs

Animal emblématique de nos massifs montagneux, la marmotte peut être observée dans les Alpes, dans les Pyrénées, où elle fut réintroduite en 1948. C’est sur les versants ensoleillés que vous pourrez l’apercevoir, ou entendre son cri lorsqu’elle sent le danger poindre son nez à l’entrée de son terrier. Elle vit en colonie d’environ quinze individus et hiberne environ six mois. Se nourrissant de racines, de feuilles, de fleurs et de tiges, elle sert quant à elle de repas à l’aigle royal, son plus grand prédateur.

Le renard roux : canidé coloré des montagnes

Pendant vos randonnées vous pourrez aussi croiser la route du renard roux, qui a élu domicile sur les pelouses alpines de plus de 2000 m d’altitude. Aussi appelé renard commun ou goupil, il est très répandu et appartient à l’espèce des canidés. Sa fourrure dense et longue lui permet de résister à des températures très froides. Le renard roux est omnivore à dominance carnivore et est opportuniste. Dans les Alpes certains ne sont vraiment pas craintifs et peuvent même venir très près de vous lors de votre pique-nique.
 

Le mouflon : habitant des pentes sud aux grandes cornes recourbées

Parmi les autres espèces animales vivant en altitude, on peut également citer le mouflon. Il est reconnaissable à ses deux grandes cornes recourbées en spirales. Ce ruminant vit en petits groupes dans les principaux massifs montagneux de France (Pyrénées, Alpes, Massif Central, Corse). On en recense plusieurs centaines dans le Massif central, où l’espèce fut réintroduite entre 1954 et 1955 à l’initiative des chasseurs. Ils sont plus facilement observables en automne, période de rut, lorsqu’ils descendent de la haute montagne.
 

Le chamois : équilibriste des roches aux petites cornes noires

Dans la famille des caprinés on retrouve en montagne le chamois qui vit dans des zones rocheuses entre 800 m et 3000 m d’altitude et se distingue par sa petite taille (70 à 80 cm au garrot). On le reconnait également à ses petites cornes en forme de crochet d’un noir ébène. Herbivores, ils accumulent durant l’été des réserves et leur poids peut atteindre 60 kilos pour les plus gros. La couleur de son pelage change selon les saisons, brun foncé en hiver et beige en été. Les chamois vivent dans les Alpes, les Vosges, le Jura, le Massif central, les Balkans et les Carpates. L’isard est une espèce proche que l’on observe en randonnée dans les Pyrénées.
 

Le bouquetin : capriné aux immenses cornes à bosses

Sous la dénomination bouquetin sont regroupées diverses espèces de la famille des caprinés. On les rencontre en randonnée dans les Alpes, les Pyrénées, le Caucase et même dans les montagnes du monde entier (Asie, Proche-Orient, péninsule arabique, Afrique). Il est très à l’aise en montagne notamment sur les pentes abruptes. Il est l’emblème du Parc National de la Vanoise. Plutôt massifs, les mâles peuvent atteindre 90 cm au garrot et 100 kilos. Leur caractéristique est leurs cornes marron foncé qui grandissent tout au long de leur vie et sont parées de bosses et des stries. Recourbées vers l’arrière, elles peuvent mesurer 1 mètre et peser 6 kilos. Les femelles sont plus petites et leurs cornes ne dépassent pas 30 cm. La fourrure de ces gros mammifères varie au fil des saisons : courte et claire en été et longue, épaisse et foncée en hiver.  

À découvrir sur le même sujet :

Partagez cet article :

ATR
Chamina Voyages est membre fondateur
de l’association Agir pour un tourisme responsable
IPAMAC
Europarc
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.