Chamina Voyages

Recherchez votre voyage

rechercher maintenant !
+ de critères
RECHERCHE PAR MOT CLÉ OU PAR CODE VOYAGE :
> Volcans et glaciers du sud islandais

Randonnée accompagnée - Islande
Volcans et glaciers du sud islandais
Parc National de Skaftafell et Landmannalaugar

NIVEAU FACILE
Randonnée semi-itinérante
8 jours / 7 nuits
5 jours de marche
Du dimanche au dimanche
Confort basique

Code RRTI08N
À partir de TTC
Note voyage : pas de note actuellement

S'inscrire + Ajouter à ma sélection
  • Landmannalauger


Votre voyage en Islande :

Ce voyage vous propose de découvrir l'étonnante variété des paysages du sud de l'île. Vous explorerez l'Islande des jours sans fin placée sous le signe de milliers d'oiseaux, celle des volcans des hautes terres spectaculaires à partir de mi-juin, celle des immenses glaciers descendant jusqu'à l'océan. Des fameuses chutes de Gullfoss au geyser Strokkur et des massifs multicolores de Landmannalaugar au Parc National de Skaftafell, ce voyage vous fera découvrir les incessants contrastes de ce monde à part. À son retour l'obscurité vous offrira peut-être le spectacle d'une aurore boréale magnifique.

Vous apprécierez au cours de cette randonnée :

  • Principaux sites du sud de l'Islande
  • Hébergement "en dur"
  • Itinéraire modulable en fonction des saisons
PDFVoir la fiche technique

PRIVATISEZ CE VOYAGE :

Partez entre amis ou en famille aux dates de votre choix en constituant votre groupe.
DépartRetourPrix adulteDépart assuréInscription

Nos voyages pour la saison à venir sont en cours d'actualisation. Les tarifs et créneaux de dates seront mis en ligne prochainement. Vous pouvez contacter notre service réservation par téléphone pour plus de renseignements.

LE PRIX COMPREND :
- Le vol Paris Keflavík aller-retour
- Les taxes d'aéroport
- Les transports sur place prévus dans le programme
- L'hébergement en pension complète sauf les boissons et certains repas
- Le transport des bagages
- L'encadrement
LE PRIX NE COMPREND PAS :
- L'assurance
- Les repas à Reykjavík (prévoir 25-35 € par repas)
- Les boissons et dépenses personnelles
- Les pourboires
- Les douches quand elles sont payantes
- Les entrées aux piscines, musées ou toute autre activité n'étant pas prévue au programme (si changement d'itinéraire dû à la météo par exemple)
- Les frais d'inscription

Jour 1 : Vol Paris - Reykjavík, transfert à l'hébergement.
Jour 2 : La côte sud et la vallée de Thórsmörk, encaissée entre trois glaciers, l'un des plus beaux sites de l'île.
Jour 3 : Les glaciers Eyjafjallajökull et Mýrdalsjökull (falaises de Dýrhólaey ou les petites cavernes d´orgues basaltiques de Reynishverfi selon la saison), le monolithe de Hjörleifshöfdi, Skaftafell.
Jour 4 : Le Parc National de Skaftafell : chute Svartifoss, vallée glaciaire de Morsárjökull, Jökulsárlón, où des icebergs dérivent jusqu'à l'océan.
Jour 5 : Selon la saison, route des Hautes Terres jusqu´à Landmannalaugar sur le rift actif volcanique, ou côte sud.
Jour 6 : Balade dans les champs de lave et de vapeur, découverte du légendaire volcan Hekla ou de la côte sud, selon saison.
Jour 7 : Geysir, ses sources et son geyser, les chutes de Gullfoss, Thingvellir, "la vallée du Parlement". Retour à Reykjavík.
Jour 8 : Transfert à l´aéroport et vol pour Paris.


L'itinéraire en détail :

JOUR 1 : Vol Paris / Reykjavík. Nuit à Reykjavík.
Dîner libre. Nuit en guest house.
Transfert en bus : 50 km

JOUR 2 : Reykjavík - Thórsmörk
Par le plateau volcanique de Hellisheidi, nous rejoignons les plaines agricoles du sud avant de pénétrer dans la vallée de Thorsmörk, "les bois de Thor", encaissée entre trois glaciers. Passages de rivières et torrents à gué,randonnée dominée par le volcan Eyjafjallajökull, celui-là même qui fit beaucoup parler de lui lors de son éruption en avril 2010.
Découverte des langues glaciaires et de leurs chutes de séracs,des canyons aux parois couvertes de mousses, des cascades dissimulées et forêts de bouleaux miniatures qui font de ce site l'un des plus beaux de l'île.
Transfert en bus : 150 km
4 h de marche. Nuit au refuge

JOUR 3 : Thórsmörk - Skógar - Vík - Skaftafell
Nous visitons la région située sous les glaciers Eyjafjallajökull et Myrdalsjökull. Arrêt à l'impressionnante chute de Skogafoss. Découverte des falaises de Dýrhólaey (sauf en mai et juin, fermeture pour cause de nidification de milliers d'oiseaux ; nous remplaçons cette visite par les formations d'orgues basaltiques de Reynishverfi, avec vue imprenable sur Dýrhólaey). Toujours plus vers l'est, nous franchissons de vastes étendues de sable noir qui résultent des nombreuses éruptions sous-glaciaires, puis d'anciens champs de lave aujourd'hui recouverts de mousse vert bronze. Arrivée dans la région du Parc National de Skaftafell au pied du Hvannadalshnukur (2 110 m), le point culminant de l'île. Nuit au refuge.
Transfert en bus : 250 km
3 h de marche, en plusieurs arrêts

JOUR 4 : Skaftafell - Jökulsárlón - Skaftafell
Visite du Parc National de Skaftafell. Randonnée vers la chute de Svartifoss et la vallée glaciaire de Morsárjökull ou vers les pointes de Krístinartindar, la météo du jour nous aidera dans nos choix. Vue sur une partie de la calotte glaciaire du Vatnajökull, le plus grand glacier d'Europe, et sur d'immenses étendues de sable volcanique. Tout ceci sous la silhouette du point culminant de l´île, le Hvannadalshnjúkur (2 110 m). Nous sommes dans l´univers des glaciers, avec des petites touches alpines certes mais à une grosse différence près, nous sommes alors quasiment au niveau de la mer. Et sous la glace grondent les volcans dont le Öræfajökull, dont on parle peu mais qui reste un des plus actifs sur l´île et dont les éruptions successives ont façonné une immense plaine de sables noirs, les sandar, domaine des grands labbes qui ne vous laisseront pas facilement pénétrer en leur domaine. À Jökulsárlón les icebergs dérivent jusqu'à l'océan voisin sous l'oeil attentif de quelques phoques, qui seront plus faciles à observer grâce à une sortie en bateau d´une h environ.
Nuit en refuge.
Transfert en bus : 120 km
5 h de marche, en deux arrêts

JOUR 5 : Skaftafell - Vík - Skógar
Nous commencons pas une belle balade pour admirer les gorges au nom imprononçable de Fjardrágljúfur, finement sculptées par l´érosion. Nous découvrons plus en détail la côte sud et ses nombreux secrets dans la région de Vík, notamment le monolithe de Hjörleifshöfdi, sorte de gros paquebot pris par les sables. Aussi incroyable puisse-t-il paraître cette "montagne" couverte d´herbe mais entourée de sable noir fut habitée jusque dans les années 30. Puis nous continuons notre route sous les glaciers du sud.
Nuit en refuge.
Transfert en bus : 160 km
4 h de marche

JOUR 6 : Skógar - Environs du volcan Hekla
Au printemps (mai et juin), quand il n'est pas possible d'accéder à la région de Landmannalaugar, nous en profitons pour prendre le ferry à l´embarcadère de Landeyjarhöfn pour gagner l´archipel des îles Vestmann et plus particulièrement l´île de Heimaey, la seule peuplée et centre de pêche très important. Le printemps venu les oiseaux marins cherchent refuge sur les falaises, soit au sommet pour y creuser un terrier comme les macareux, soit de manière plus spectaculaire sur des anfractuosités comme les guillemots pour y déposer leur oeuf unique. Iles sorties des fonds océaniques à la faveur de nombreuses éruptions les îles Vestmann, dont Heimaey, sont constituées de falaises de plusieurs centaines de m de hauteur, autant de zones habitables pour la gente ailée. Autre particularité de Heimaey, sa coulée de lave émise lors d´une violente éruption qui dura six mois en 1973 et agrandit l´île d´un tiers de sa surface, et y ajouta un second volcan, menacant au passage d´engloutir la petite ville. Entre le cap de Stórhöfdi pour y observer les oiseaux et Eldfell né de l´éruption nous aurons le temps de bien découvrir l´île au cours de ces deux balades, avant de reprendre le ferry pour regagner la terre ferme et prendre la direction du volcan Hekla.
Nuit en refuge.
Transfert en bus : 100 km
4 h de marche

JOUR 7 : Environs de Hekla et cercle d´or- Reykjavík
Découverte de la région d'Hekla et de la vallée de Thjorsardalur qui sera l´occasion d´un détour par la petite oasis de Gjáin, véritable bassin de verdure au milieu d´un monde minéral rude. Aussi douce qu´inattendue... avant de nous arrêter à la chûte de Gullfoss puis d'observer le geyser Strokkur à Geysir. Arrêt également à Thingvellir, la vallée du Parlement, où les premiers colons islandais tinrent leur assemblée en plein air dés la fin du IXième siècle, jetant les bases d'une démocratie basée sur des traditions importées de Norvège. Retour à Reykjavík. Dîner libre.
2 h de marche.
Nuit en guest house
Transfert : 260 km

JOUR 8 :Transfert pour l'aéroport de Keflavík et vol pour Paris.
Transfert : 50 km

La participation de chacun aux tâches quotidiennes est indispensable : déchargement et chargement du véhicule, vaisselle, aide à la préparation de la cuisine (éplucher des patates, découper des légumes, surveiller la soupe...).

N.B. : le partage inégal des tâches est l'une des principales sources de conflit dans la vie d'un groupe. Cela est vrai chez vous, à la maison ou au travail, et cela reste vrai en voyage. Il est essentiel que chacun participe activement aux petites tâches mentionnées ci-dessus : cela fait en sorte que ces petites corvées sont exécutées plus rapidement. Cela renforce également la cohésion et la bonne humeur dans le groupe.

Attention : itinéraire, distances et temps de marche donnés à titre indicatif et modifiables en fonction de l'état des pistes, des conditions météorologiques et du rythme du groupe. Certains jours nous ferons plusieurs courtes randonnées

Voyage pouvant être réalisé en sens inverse de celui décrit.

Itinéraire pour le printemps :
Jour 1: Paris - Keflavík - Reykjavík
Vol vers Reykjavík. Transfert et installation dîner libre.
Type d'hébergement : en guest house
Transfert : 50 km

Jour 2 : Reykjavík - Thórsmörk
Par le plateau volcanique de Hellisheidi, nous rejoignons les plaines agricoles du sud avant de pénétrer dans la vallée de Thórsmörk, "les bois de Thor", encaissée entre trois glaciers. La cascade de Seljalandsfoss dont on peut faire le tour à pied, est postée en sentinelle. Passages de rivières et torrents à gué, langues glaciaires et leurs chutes de séracs, canyons aux parois couvertes de mousses, cascades dissimulées et forêts de bouleaux miniatures font de ce site l'un des plus beaux de l'île. Première randonnée dominée par le volcan Eyjafjallajökull, celui-là même qui fit beaucoup parler de lui lors de son éruption en avril 2010. Au niveau de la langue glaciaire de Gigjujökull les effets de l´éruption sous forme d´une coulée d´eau mêlée de glace fondue et de lave en fusion a totalement recomposé le paysage à sa sortie. Là où se trouvait une lagune dans laquelle la langue venait mourir doucement et des moraines se trouve un magnifique cône de déjection. De la lagune sortait une rivière glaciaire aux eaux troubles. Aujourd'hui le cône de déjection filtre l´eau qui est pure. Nous aurons donc l´occasion de constater le pouvoir des éléments sur la nature
4 h de marche
Type d'hébergement : au refuge
Transfert : 150 km

Jour 3 : Thórsmörk - Skógar - Vík - Skaftafell
Nous visitons la région située sous les glaciers Eyjafjallajökull et Myrdalsjökull. Arrêt à l'impressionnante chute de Skógafoss. Découverte des falaises de Dýrhólaey et leur plage de sable noir, leurs formations d´orgues basaltiques, leurs pillow-lavas. Toujours plus loin vers l'est, nous franchissons de vastes étendues de sable noir qui résultent des nombreuses éruptions sous-glaciaires, puis d'anciens champs de lave aujourd'hui recouverts d'une épaisse couche de mousse vert bronze. Arrivée dans la région du Parc National de Skaftafell, au pied du Hvannadalshnúkur (2 110 m), le point culminant de l'île.
3 h de marche, en plusieurs arrêts.
Type d'hébergement : au refuge
Transfert : 250 km

Jour 4: Skaftafell - Jökulsárlón - Skaftafell
Visite du Parc National de Skaftafell. Randonnée vers la chute de Svartifoss et la vallée glaciaire de Morsárjökull ou vers les pointes de Krístinartindar, la météo du jour nous aidera dans nos choix. Vue sur une partie de la calotte glaciaire du Vatnajökull, le plus grand glacier d'Europe, et sur d'immenses étendues de sable volcanique. Tout ceci sous la silhouette du point culminant de l´île, le Hvannadalshnjúkur (2 110 m). Nous sommes dans l´univers des glaciers, avec des petites touches alpines certes mais à une grosse différence près, nous sommes alors quasiment au niveau de la mer. Et sous la glace grondent les volcans dont le Öræfajökull, dont on parle peu mais qui reste un des plus actifs sur l´île et dont les éruptions successives ont façonné une immense plaine de sables noirs, les sandar, domaine des grands labbes qui ne vous laisseront pas facilement pénétrer en leur domaine. A Jökulsárlón les icebergs dérivent jusqu'à l'océan voisin sous l'oeil attentif de quelques phoques, qui seront plus faciles à observer grâce à une sortie en bateau d´une h environ.
5 h de marche, en une ou deux randonnées selon les conditions météos.
Type d'hébergement : au refuge
Transfert : 120 km

Jour 5 : Skaftafell - Vík - Skógar
Nous commencons pas une belle balade pour admirer les gorges au nom imprononçable de Fjardrágljúfur, finement sculptées par l´érosion. Nous découvrons plus en détail la côte sud et ses nombreux secrets dans la région de Vík, notamment le monolithe de Hjörleifshöfdi, sorte de gros paquebot pris par les sables. Aussi incroyable puisse-t-il paraître cette "montagne" couverte d´herbe mais entourée de sable noir fut habitée jusque dans les années 30. Puis nous continuons notre route sous les glaciers du sud.
4 h de marche, en deux arrêts.
Type d'hébergement : au refuge
Transfert : Bus, 160 km

Jour 6 : Skógar - Environs du volcan Hekla
Au printemps (mai et juin), quand il n'est pas possible d'accéder à la région de Landmannalaugar, nous en profitons pour prendre le ferry à l´embarcadère de Landeyjarhöfn pour gagner l´archipel des îles Vestmann et plus particulièrement l´île de Heimaey, la seule peuplée et centre de pêche très important. Le printemps venu les oiseaux marins cherchent refuge sur les falaises, soit au sommet pour y creuser un terrier comme les macareux, soit de manière plus spectaculaire sur des anfractuosités comme les guillemots pour y déposer leur oeuf unique. Iles sorties des fonds océaniques à la faveur de nombreuses éruptions les îles Vestmann, dont Heimaey, sont constituées de falaises de plusieurs centaines de m de hauteur, autant de zones habitables pour la gente ailée. Autre particularité de Heimaey, sa coulée de lave émise lors d´une violente éruption qui dura six mois en 1973 et agrandit l´île d´un tiers de sa surface, et y ajouta un second volcan, menacant au passage d´engloutir la petite ville. Entre le cap de Stórhöfdi pour y observer les oiseaux et Eldfell né de l´éruption nous aurons le temps de bien découvrir l´île au cours de ces deux balades, avant de reprendre le ferry pour regagner la terre ferme et prendre la direction du volcan Hekla.
4 h de marche printemps en deux randonnées.
Type d'hébergement : au refuge
Transfert : 100 km

Jour 7 : Environs de Hekla et cercle d´or- Reykjavík
Découverte de la région de Hekla et de la vallée de Thjórsárdalur, qui sera l´occasion d´un détour par la petite oasis de Gjáin, véritable bassin de verdure au milieu d´un monde minéral rude. Aussi douce qu´inattendue.... avant de nous arrêter à la chute de Gullfoss puis d'observer le geyser Strokkur à Geysir. Arrêt également à Thingvellir, la vallée du Parlement, où les premiers colons islandais tinrent leur assemblée en plein air dès la fin du 9e siècle, jetant les bases d'une démocratie basée sur des traditions importées de Norvège. Retour sur Reykjavík. Dîner libre
2 h de marche
Type d'hébergement : en guest house
Transfert : 260 km

Jour 8: Reykjavík - Keflavík - Paris
Transfert pour l'aéroport de Keflavík et vol retour.
Transfert : 50 km
Ce programme a été établi en partenariat avec une agence partenaire.

Détail du voyage|Accès|Environnement|Équipement

Hébergement :
À Reykjavik : en guest house, chambres doubles, sanitaires partagés à l'étage.
En dehors de Reykjavík : refuges, auberges de jeunesse ou gîtes, en sac de couchage, en chambrées ou dortoirs (4 à 20 personnes), sanitaires partagés et parfois extérieurs. Dans les refuges de montagne, les couchettes sont étroites.
Lors des randonnées, il n'y a pas de toilettes sur notre trajet. Sur certains sites, les toilettes peuvent être rudimentaires (toilettes sèches, absence d'évier et de savon, etc.).

Repas :
Vous aurez l'occasion de déguster du poisson frais, de la viande d'agneau, des produits laitiers de qualité. Les Islandais produisent sous serre divers légumes frais : tomates, poivrons, concombres, laitues, champignons de Paris... Les pommes de terre locales sont fermes et parfumées, de même que les carottes qui sont souvent cultivées sans traitements. Petits déjeuners et dîners chauds, préparés sous la conduite de votre guide et pris en commun, déjeuners pique-nique en pleine nature.
Important : informez-nous avant le départ en cas d'allergie.

Groupe : 6 à 15 participants

Durée du voyage : 8 jours / 7 nuits

Nombre de jours de marche : 5 jours de marche

Niveau : Marches de 3 à 6 h de marche par jour. La plupart des déplacements se font en bus privatisé adapté aux pistes empruntées. Ce mode de transport permet de visiter un maximum de lieux différents. Le guide adapte les randonnées au niveau du groupe, et en fonction du temps. Ces marches sont d'un niveau facile. Le portage se limite à un sac à dos de petite contenance pour les affaires de la journée.
Le terrain est d'une grande variété : rocaille, sable volcanique, mousses plus ou moins épaisses, coulées de lave, traversées de cours d'eau... Les dénivelés sont peu importants mais la déclivité peut l'être, d'autant plus que le terrain n'oblige pas à aborder un versant en zigzaguant comme on le fait dans nos montagnes.

Climat : Impossible de parler de l'Islande sans parler de son climat. Même si ici aussi la machine climatique semble nous faire faux bond, tout voyageur en Islande devra se préparer mentalement à affronter un climat pour le moins capricieux. Les Islandais ont l'habitude de parler des quatre saisons dans la journée et c'est peu de le dire. Mais attention, si le climat peut s'avérer exécrable, il est aussi capable d'une générosité inimaginable. En un mot comme en cent, préparez-vous à tout, à une chute de neige dans l'intérieur un 14 juillet comme à 30°C dans le fond d'un fjord deux jours plus tard.
Les eaux du Gulf Stream viennent chauffer les eaux islandaises ce qui explique que les températures sur les côtes méridionales tournent constamment autour de 0°C. Par contre, la banquise, portée par un courant froid qui descend le long de la côte est du Groenland, approche régulièrement les côtes septentrionales de l'Islande.

Indissociable du temps qu'il fait, la durée du jour n'aura de cesse de vous étonner. Journée permanente de mi-mai à mi-juillet, très longues journées jusqu'à la mi-août, et les aurores boréales viendront consoler dès la mi-août ceux qui penseront avoir eu tort de ne pas venir plus tôt. Enfin les ciels de septembre vous dispenseront des lumières d'une rare beauté, que seules ces régions de la terre et celles de haute altitude recèlent. Tout cela pour vous prouver qu'on peut voyager à n'importe quelle période de l'année en Islande !

Températures en été : jour : de 8 à 20°C - nuit : de 5 à 12°C
Attention : ces données ne sont que des moyennes. Tous les excès sont permis et le temps islandais ne se fait par prier. L'été est généralement doux, mais le vent, compagnon inséparable de l'île, souffle presque constamment et peut même parfois se fâcher ! Le vent du sud-est apporte les tempêtes, celui du nord un grand ciel bleu dans le sud et inversement si l'on se trouve dans le nord.

PARTAGEZ VOS EXPÉRIENCES DE VOYAGES
COMMUNAUTÉFacebook Google+ Twitter Youtube Instagram
#chaminavoyages
ATR
Chamina Voyages est membre fondateur de l’association Agir pour un tourisme responsable
IPAMAC
Europarc
En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.