Randonner dans les Hautes-Alpes : les conseils de Fabrice

Découvrez les Hautes-Alpes cet hiver et randonnez grâce aux conseils de Fabrice, producteur de séjours dans les Alpes pour Chamina Voyages. Découvrez le Queyras, le Dévoluy, les Écrins... autant de destinations qui sentent bon la nature et l'aventure. 

panorama du Queyrasraquettes dans le Briançonnais

Quelles sont les différents territoires des Hautes-Alpes et leurs particularités ?

En venant du sud, les Hautes-Alpes s’abordent par le Buëch, où vallées et collines forment une transition entre la douce Provence et les montagnes du Dauphiné. Un peu plus au nord et à l’ouest de la ville de Gap se trouve le Dévoluy, aux pentes solaires et calcaires. Continuant vers le nord, à l’ouest de la vallée de la Durance (célèbre pour son lac de Serre-Ponçon), se trouvent les hautes montagnes du Parc National des Écrins. La Barre des Écrins avec ses 4 102 mètres d'altitude est le point culminant des Hautes-Alpes. C’est le domaine des glaciers, falaises, moraines et torrents : une montagne encore brute !

Tout à l’est, le Parc Naturel Régional du Queyras présente des montagnes plus douces malgré une altitude moyenne supérieure à 2200 m. Ce territoire compte près de 30 sommets à plus de 3000 m, ainsi que la plus haute commune d'Europe : Saint-Véran (2040 m). Il comprend de nombreux lacs alpins et jouxte le Mont Viso (3841 m), sommet italien bien connu des passionnés de randonnée. On trouve en bas des vallées de belles forêts de mélèzes qui prennent une couleur or en automne. Plus haut, c’est le pays des alpages ornés de rhododendrons ferrugineux.

Enfin au nord de la vallée de la Durance, la ville de Briançon offre aux visiteurs une "ville haute" fortifiée par Vauban, avant d’arriver à la source de la Durance à Montgenèvre, porte de l’Italie. Ce tour d’horizon des Hautes-Alpes serait incomplet sans la vallée classée de la Clarée, au nord de Briançon. Un paradis pour les amoureux de la nature, tant la diversité est présente. Des sentiers escarpés vous conduisent vers des lacs d’altitudes et leurs refuges, ou le long des rivières et les torrents…

Le Pain de sucre, sommet du QueyrasGroupe de randonneurs dans les Hautes-Alpes

Raquettes ou ski de fond ?

Les raquettes sont les plus adaptées pour découvrir ces différents massifs, pour pénétrer les forêts et les alpages. Toutefois, les valléee du Queyras et de la Clarée sont bien enneigées grace à leur altitude élevée. Tout en ayant un profil nordique, aussi les pistes de ski de fond et quelques itinéraires nordiques hors-pistes sont abordables et permettent de skier sous le soleil au milieu de montagnes préservées.

Que mange-t-on après la rando ?

Les Pommes des Alpes de Haute-Durance et l'Agneau de Sisteron jouissent du statut d'Indications Géographiques Protégées et Labels Rouges. Après la rando, on peut manger de la truite, du gratin dauphinois et des desserts au miel. En pique-nique, du bon pain montagnard agrémenté du fromage comme le Fontu du Queyras, à la pâte pressée cuite, que les enfants adorent.

Ton coup de cœur perso ?

Mon gros coup de cœur est l’ascension du Pain de Sucre, sommet du Queyras qui culmine à 3 208 mètres à la frontière franco-italienne. Il est facile d'accès depuis le col Vieux sur le GR 58 qui fait le tour du Queyras, pour tout randonneur en forme et étant bien équipé. J’ai réalisé son ascension pour la première fois vers l’âge de 7 ans et j’y suis retourné à plusieurs reprises en randonnée journée ou itinérante et même en « trail-running » où l’altitude se fait bien ressentir. Ce sommet fait face au Viso et offre un panorama à 360 ° vers le piémont italien, les sommets du Queyras et un peu plus loin le massif des Écrins. On y trouve le plaisir d’arriver au sommet et une ambiance haute montagne sans avoir à faire appel aux techniques d’alpinisme.

Toutes nos randonnées dans les Hautes-Alpes