S'équiper responsable en randonnée

Si la pratique de la randonnée s’avère être une activité respectueuse de l’environnement, ce n’est pas toujours le cas des vêtements et accessoires pour marcher. Voici quelques informations et conseils pour bien vous équiper pour vos prochains séjours de randonnée et être responsable jusqu’au bout des pieds, ou presque !

Matériel de randonnée - AdobeStockRandonneuse sur la GMTC dans le Cézallier - FVoileau

Bien identifier ses besoins.

Être responsable en randonnée passe aussi par son équipement. Avoir conscience de l’impact de ses achats dans ce domaine est un premier pas vers plus d’éco-responsabilité. Avant d’acheter tel ou tel produit, il faut déjà identifier ses besoins.

Chaque randonneur n’a pas les mêmes nécessités ni les mêmes envies. Selon la régularité de la pratique, la durée des voyages, que l’on marche en moyenne montagne ou en haute montagne, que l’on dorme en chambre d’hôte ou en bivouac... tout le monde n’a pas les mêmes besoins en termes d’exigence de quantité, de légèreté ou de technicité. Réfléchir à tous ces aspects vous évitera le suréquipement et l’achat de matériels inutiles. Et réduira donc votre impact.

Le prêt ou la location sont aussi de bonnes solutions économiques et écologiques. Si vous avez besoin d’un sac de couchage pour votre tour du Queyraspar exemple, et que vous n’en possédez pas, avant d’acheter un produit pour 7 jours, demandez autour de vous si quelqu’un peut vous en prêter un.

Choisir son équipement de randonnée responsable

Vos besoins identifiés, viendra le temps de vous équiper. Là-aussi, privilégiez avant tout la qualité et la durabilité. Mieux vaut investir sur un vêtement ou un accessoire qui ne s’usera pas rapidement, plutôt que d’en racheter trop régulièrement. Vous limiterez ainsi la production et l’impact des différentes chaînes de fabrication.

Prenez soin de vous renseigner sur l’origine de vos produits, notamment en lisant les étiquettes. Privilégiez des équipements qui sont fabriqués le plus proche possible et dans des entreprises socialement éthiques. Des labels peuvent vous guider dans votre acte d’achat : bluesign, oeko-tex, PFC Free, Low impact… Ils garantissent, par exemple, que les textiles ne sont pas traités par des produits chimiques, que toute la chaîne de production est respectueuse de l’environnement…

Randonneur dans les monts du Cantal - FVoileau Randonnée en Islande - A Bournerie

Entretenir, réparer, recycler

Dernier réflexe à adopter pour vos vêtements et accessoires de randonnée : entretenir et réparer quand cela est possible. Les vêtements techniques, notamment, nécessitent d’être nettoyés pour garder toutes leurs propriétés. Lisez bien les étiquettes pour ne pas endommager vos textiles. Privilégiez des lessives écologiques et douces et lavez à basse température. Et rappelez-vous, ce type d’équipement n’aime généralement pas l’adoucissant.

Pour finir, n’oubliez pas le recyclage. Pensez à offrir à vos vestes, pantalons, t-shirts, sacs ou sac de couchages une seconde vie. Soit par vous-même, avec un peu de créativité, soit en les rapportant dans certains centres, ressourceries ou magasins.

Tous nos conseils pour pratiquer la randonnée