Randonner à Madère : nos conseils pour organiser son voyage

Madère, l'île aux fleurs, est un lieu formidable pour qui aime la nature, la randonnée, les paysages volcaniques, la douceur de vivre. Fabrice, concepteur de voyages sur l'île, est tombé sous le charme de Madère. Il nous parle de l'île portugaise et nous donne ses conseils pour un séjour randonnée réussi.

Madère - CLechevilierVillage Madère - Adobe Stock

Que découvre-t-on en randonnée à Madère ?

Premièrement, la laurisylva : l’île de Madère accueille la plus grande forêt primaire de lauriers au monde, classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO en raison de son caractère exceptionnel et de son importance cruciale pour la préservation de la biodiversité. Certains arbres sont âgés de plus de 800 ans. Et bien sûr, les levadas : pour arroser ce jardin superbe, les levadas sont présentes partout sur l’île. Ces petits canaux récoltent les sources et eaux de ruissellement dans les montagnes et sur les versants nord, puis irriguent au sud les cultures et les jardins en terrasses, alimentent les villages en eau ou encore des centrales hydroélectriques. De petits sentiers suivent les levadas pour leur entretien et pour la distribution équitable de l’eau et permettent aux randonneurs d’évoluer de la côte jusqu’au cœur de l’île.

> À lire : Madère, une terre de randonnée idéale pour voyager responsable

Peux-tu nous en dire plus sur la faune et flore de Madère et notamment sur ses espèces endémiques ?

La forêt primaire abrite des espèces rares et endémiques de chauves-souris comme la pipistrelle de Madère et d’oiseaux tels que le pigeon trocaz de Madère. On compterait 500 espèces d’invertébrés (araignées, insectes…) propres à l’île. L’île de Madère compte également de nombreuses espèces végétales : des bruyères arborescentes, des plantes, des mousses, des fougères et des lichens, souvent endémiques et hygrophiles. Les plantes les plus remarquables sont la vipérine de Madère, la giroflée de Madère, l’immortelle, la ficoïde glaciale, la joubarbe plateau…

Quelle est la période idéale pour partir à Madère ?

Le climat est idéal toute l’année sur l’île : d’avril à juillet pour les fleurs, de juillet à octobre pour les baignades et les fruits, l’hiver pour la douceur du climat et les festivités (fin d’année ou carnaval) !

> Découvrir : le Carnaval de Madère 

Madère - Unsplash Thomas ReaubourgMadère, côte- Adobe Stock

Comment et que consommer local à Madère ?

Pour consommer local à Madère, il faut éviter les produits transformés et importés, et privilégier les produits frais sur les marchés ou chez les petits commerçants… À déguster sur place, les bananes de Madère bien sûr, au goût incomparable, ainsi que les fruits exotiques, en faisant toutefois attention aux périodes de production : présents toute l’année sur les étals, ils ne sont produits sur l’île qu’à certaines saisons, variables selon les fruits. Les restaurants locaux ont à leur carte l’espada, le sabre noir, poisson local d’eau profonde pêché grâce à des lignes à la traine. Il pourra être accompagné de bananes, de fruits de la passion (maracuja), ou de patates douces. N’oubliez pas non plus de déguster le fameux vin de Madère, les différentes liqueurs de fruits exotiques, ou la poncha (le punch traditionnel) ! Pour se donner des forces durant la randonnée, découvrez les gateaux et biscuits de l’île, comme le bolo de mel, un genre de pain d’épices à la mélasse de sucre de canne, idéal pour recharger les batteries !

Ton coup de cœur à Madère ?

Deux villages tournés vers l’océan et géographiquement à l’opposé l’un de l’autre, mais qui finalement ont bien des points communs :

  • Porto da Cruz au nord-est, petite station de trail-running avec une école de surf, fréquentée par les randonneurs et en été les baigneurs grâce à sa piscine municipale qui se remplit à marée haute. La lumière y est superbe le matin et on peut y visiter une des 2 rhumeries traditionnelles de l’île.
  • Jardim do Mar au sud-ouest, présente un parking à l’entrée du village qui est sans voiture. Seules de petites ruelles pavées pénètrent ainsi entre les maisons et les bananeraies jusqu’à une magnifique promenade en front de mer. Ici, l’océan est sauvage, les falaises maritimes impressionnantes et seuls quelques très bons surfeurs se frottent aux grosses vagues l’hiver. C’est l’un des endroits les plus ensoleillé de l’île et le coucher de soleil y est toujours magnifique.

Retrouvez tous nos séjours à Madère.

Nos conseils pour organiser son voyage de randonnée à Madère - Pinterest